IaaS, PaaS, SaaS quelles sont les différences ?

Introduction

L’utilisation du cloud continue de s’étendre. Les services Cloud sont nombreux et répartis en trois grandes catégories : Le IaaS (Infrastructure as a service), le PaaS (Platform as a service), le SaaS (Software as a service). Voici leurs définitions ainsi que leurs différences.

I. IaaS (Infrastructure as a service)

1- La définition de IaaS

L’IaaS (Infrastructure en tant que service en français) est un service de cloud computing qui permet d’obtenir son infrastructure informatique chez un fournisseur.

Le fournisseur met à disponibilité l’infrastructure aux clients via une interface web ou API.

Le client peut ainsi après souscription avoir accès à:

  • Des serveurs virtualisés ou physiques
  • Une infrastructure réseaux (Loadbalancer, DNS)
  • Des services de stockage de données (S3, Cold storage)

2- Les avantages de l'infrastructure as a service

L’IaaS possède de nombreux avantages. Nous citons entre autres :

  • L’économie sur les coûts d’achat et de maintenance du matériel.
  • La scalabilité du modèle d’achat.
  • La sécurité et la disponibilité de l’infrastructure sont garanties par les fournisseurs via les SLA.

II. PaaS (Plateforme as a service)

1- La définition de PaaS

Le PaaS (Plateforme en tant que service en français) est un service de cloud computing qui consiste à mettre à la disposition de l’utilisateur, des ressources informatiques à partir desquelles il sera en mesure de développer, gérer, et placer ses applications.

Le PaaS donne également à l’utilisateur une certaine liberté. Il a la possibilité d’ajouter à la plateforme ses applications et ses outils.

2- Les avantages d'une plateforme as a service

Considéré comme une amélioration du service IaaS, le PaaS possède des traits qui lui sont entièrement propres. De nombreux avantages regroupés ci-dessous : 

  • Un environnement composé d’outils nécessaires au test, au développement et à l’hébergement des applications.
  • Des ressources permettant aux entreprises de développer leurs applications sans se soucier de l’infrastructure en arrière-plan.
  • Le fournisseur prend en charge la sécurité, les systèmes d’exploitation, les logiciels de serveur et les sauvegardes.

II. SaaS (Software as a service)

1- La définition de PaaS

Le SaaS (Logiciel en tant que service en français) est un service de cloud computing qui consiste à mettre à la disposition du client des logiciels installés sur des serveurs cloud.

Pour y accéder, l’utilisateur n’aura rien à installer. Les applications seront disponibles sur un réseau accessible via le web ou une interface de programmation d’application (API).

Après abonnement, le fournisseur SaaS s’occupera pour lui :

  • de l’installation
  • de la configuration
  • du fonctionnement
  • et de la maintenance

2- Les avantages d'un Software as a service

Le SaaS assimilé au service cloud le plus complet, il est d’une grande utilité pour les petites entreprises et les organisations qui ne possèdent pas de DSI (Direction des systèmes d’information).

Les avantages que présente le SaaS sont nombreux. Ces caractéristiques les plus intéressantes se résument dans les points suivants :

  • L’installation et la mise à jour des logiciels sont de la compétence du fournisseur. Le client n’est pas concerné par ces tâches.
  • La sécurité des données est assurée par le cloud.
  • Le support applicatif est totalement géré par le fournisseur.
  • La flexibilité de l’environnement du SaaS permet aux entreprises d’adapter les ressources qu’il offre aux besoins de l’entreprise.
  • Le SaaS facilite l’accession aux applications. Elles sont disponibles depuis n’importe quel endroit à travers le monde.

IaaS, PaaS, SaaS, quel modèle choisir

L’une des grandes forces du cloud computing, réside dans sa capacité à transformer les dépenses d’investissement en coûts d’exploitation.

Les services offerts permettent ainsi aux entreprises d’avoir une meilleure gestion de leurs finances et de diminuer les risques liés aux investissements (Capex) en les convertissant en coûts opérationnels prévisibles (Opex).

Afin de choisir un modèle, il est primordial d’avoir en tête leurs limites.

Voici une image qui met en avant la responsabilité des fournisseurs et des clients en fonction de chaque modèle.

iaas-paas-saas-les-differences

Les services SaaS étant totalement managés par le fournisseur, il est fortement conseillé pour toute entreprise.

Ce modèle évite les coûts opérationnel surprise et ne demande aucune expertise en interne.

Les services SaaS et PaaS étant plus cher que le IaaS, il peut être intéressant de partir sur du IaaS si l’entreprise peut bénéficier d’effet d’échelle. (Grand nombre de service consommé -> Coute moins cher de faire en interne).

Dans les autres cas, choisir le modèle IaaS, peut coûter très cher à l’entreprise en cas d’incident.

Pour finir si aucun service SaaS n’existe, les modèles PaaS restent un très bon compromis.

Découvrir d'autres articles du même genre

Déployez et gérez vos applications sur le cloud en un clic